Le Centre de recherche en cancérologie de l'Université Laval
 
Le Centre de recherche en cancérologie de l'Université Laval
 
Le Centre de recherche en cancérologie de l'Université Laval
Le Centre de recherche en cancérologie de l'Université Laval
Le Centre de recherche en cancérologie de l'Université Laval
Le Centre de recherche en cancérologie de l'Université Laval

PRÉSENTATION DU CRC SUR LE SITE HDQ DU CRCHUQ

La recherche à L’Hôtel-Dieu de Québec est établie sur une base triple de recherche fondamentale, clinique et évaluative/épidémiologique à l’intérieur de deux domaines : la cancérologie et la néphrologie. Les chercheurs fondamentalistes sont recrutés autour de thèmes scientifiques communs, interdisciplinaires et propices à l’interface clinique. Pour l’axe cancer, on retrouve 35 équipes de chercheurs, dirigés par des professeurs de 11 départements de la Faculté de médecine, de la Faculté des sciences et de génie, de la Faculté des sciences infirmières et de la Faculté des sciences sociales. La section cancérologie forme le «Centre de recherche en cancérologie de l’Université Laval»(CRC), unité rattachée à la Faculté de médecine de l’université Laval. Pour l’axe néphrologie, le thème commun est la santé cardiovasculaire dans les maladies rénales, regroupant 6 équipes de chercheurs spécialistes. L’ensemble des équipes du CRC compte 270 personnes.

MISSION DU CENTRE

La fonction générale de la recherche universitaire est le développement des connaissances et la formation de nouveaux chercheurs. Dans un centre hospitalier universitaire (CHU) se concentre un spectre de maladies dont la gravité ou la complexité requièrent l’expertise et les technologies apportées par l’infrastructure de recherche. L’hôpital L’Hôtel-Dieu de Québec est un centre médical de référence tertiaire et occupant un rôle particulier en cancérologie, néphrologie et cardiologie. La recherche s’y organise autour de cette vocation clinique.

HISTORIQUE DU CENTRE

Le Centre de recherche de L’Hôtel-Dieu de Québec a vu le jour dans les années 1970 et dès le début des années 1980, la recherche s’est orientée vers les vocations cliniques tertiaires de L’Hôtel-Dieu. Officiellement inauguré en 1983, le Centre de recherche se voyait accorder en 1984 par le Conseil de l’Université Laval, la reconnaissance de «Centre de recherche en cancérologie de l’Université Laval»(CRC).

Le plan prévoyait un regroupement de recherche inter-disciplinaire, inter-départemental et inter-facultaire (une première à l'époque), dont l'objectif prépondérant serait de fournir au CHU HDQ les ressources scientifiques professionnelles pour amener les services oncologiques tertiaires à la pointe de la science et des soins médicaux.  La recherche fondamentale devait être fortement intégrée autour de thèmes étroitement liés à la biologie du cancer et sélectionnés à la fois pour leur cohérence interne (synergie scientifique) et pour leur portée clinique maximale.  Les dimensions de recherche clinique, épidémiologique et évaluative allaient pour leur part mettre à contribution tous les secteurs médicoscientifiques pertinents, jusqu'à l'allégement psycho-social de la maladie.  C'est  ainsi  qu'a été fortement favorisée, par exemple, l'association entre le CRC et la Maison Michel-Sarrazin (groupe MMS), centre-école de soins palliatifs en oncologie.  Enfin l'intégration optimale des ressources serait assurée par des infrastructures nouvelles, dites "translationnelles", et en particulier un "Centre de recherche clinique et évaluative en oncologie" ("CRCEO"), qui fut financé par la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI).

Pour la recherche fondamentale, le Centre occupe présentement une superficie de 10 000 m2 répartis en deux édifices contigus à L’Hôtel-Dieu de Québec : le McMahon, ancienne école rénovée en 1993 et le St-Patrick, édifice construit en 1997 sur les vestiges de l’ancienne église St-Patrick. Enfin, le Centre de recherche clinique et évaluative en oncologie (CRCEO), une nouvelle construction de 11 000 m2, érigé en surface du stationnement souterrain L’HDQ pour consolider la recherche et les soins en oncologie est opérationnel depuis 2006. Ce concept exceptionnel regroupe sous un même toit un ensemble d’oncologues, de pathologistes, de chercheurs et d’unités d’oncologie clinique et de psychothérapie pour développer et offrir aux patients cancéreux les interventions thérapeutiques les plus appropriées et efficaces. Il accueille quelque 50 000 patients par année en consultations externes.

Aux termes du Centre de recherche du CHUQ (CRCHUQ), reconnu et supporté par le Fonds de la Recherche en Santé du Québec (FRSQ), le CRC représente le coeur de l'"Axe Cancer" (inter-sites) du CRCHUQ, et à ce titre le CRC a maintenant comme mandat explicite d'élargir ses bases d'opération dans l'ensemble du territoire médical et académique CHUQien et régional, en concordance avec les objectifs du Réseau Universitaire Intégré de Santé de Laval (RUIS-Laval) et du Programme Québécois (et régional) de Lutte contre le Cancer (PQLC).

LE CENTRE DE RECHERCHE CLINIQUE ET ÉVALUATIVE EN ONCOLOGIE (CRCEO)

Procurer aux personnes atteintes d’un cancer l'expertise de spécialistes et les meilleurs traitements connus tout en facilitant la recherche pour mieux diagnostiquer et combattre cette maladie, telle est la raison d’être du Centre d’oncologie de L’Hôtel-Dieu de Québec du CHUQ. Au total, pas moins de 50 oncologues, chercheurs et collaborateurs de L’Hôtel-Dieu de Québec et du Centre de recherche sont regroupés au CRCEO, créant une capacité remarquable de soins et de recherche thérapeutique et évaluative dans ce centre ambulatoire dédié et adapté spécifiquement à l'oncologie.

Le CRCEO loge tous les éléments d’interface clinique tels que le laboratoire support de thérapie génique des cancers, le laboratoire d’analyse et de triage de cellules, une plateforme génomique, les tests diagnostiques moléculaires et de greffe de moelle osseuse et les ressources technologiques de pointe tels que l’imagerie médicale, dépistage à haut risque et chimioprévention. Le Centre a sur place une exceptionnelle concentration de quinze pathologistes chercheurs. Les unités de recherche épidémiologique, évaluative et psychosociale en oncologie sont regroupées au Centre qui loge aussi toute l’infrastructure nécessaire au montage des bases de données et à leur utilisation. Le Centre d’oncologie offre en outre un service d’accueil des patients et le Centre d’information sur le cancer (CIC).

Un secteur du Centre regroupe l’ensemble des activités cliniques ambulatoires en oncologie auparavant dispersées à L’Hôtel-Dieu de Québec : cliniques externes multidisciplinaires, suivi de radiothérapie, hémato-oncologie, clinique d’oncologie chirurgicale, psycho-oncologie, ORL et gastroentérologie. Enfin, les modules de support académique, de télémédecine et de concertation fournis par le Centre optimisent l’approche multidisciplinaire déjà favorisée par la proximité nouvelle de tous les intervenants. En tout, ce sont 11 800 m2 d’espaces neufs répartis sur cinq étages qui sont édifiés pour offrir aux patients qui le fréquentent (50,000visites/années) et à leurs proches une meilleure qualité de vie.

Le nouveau Centre d’oncologie joue un rôle prépondérant dans la lutte contre le cancer. Ses retombées positives, tant sur le plan humain que sur le plan économique, sont multiples : optimisation des thérapies, meilleurs moyens d’accompagner les malades et leur entourage à toutes les phases de la maladie, développement d’interventions préventives, suivi plus étroit des groupes à risque et allégement du fardeau psychologique pour l’un, et élimination des dédoublements d’examens médicaux, réduction des consultations et meilleur suivi des traitements et des mesures préventives pour l’autre. Enfin, l’infrastructure du Centre permet d’optimiser la formation dans tous les secteurs médicaux et paramédicaux reliés au cancer et accroît les capacités de recrutement de chercheurs et de médecins spécialistes.

LES RESSOURCES

Le CRC dispose de plusieurs services communs et modules technologiques avancés, dont les suivants:  Unité d'imagerie cellulaire incluant microinjection et microscopie confocale et multi-photons;  Unité de transgenèse incluant production de souris transgéniques et de souris mutantes par invalidation génique, congélation d'embryons, fertilisation in vitro et redérivation de lignées transgéniques;  Plate-forme de génomique incluant analyse et production de micropuces (support FRSQ); Plate-forme de biophysique incluant traitement d'image, calcul de dose et temps d'irradiation de cellules et de souris;  Plateau technique d'onco-pathologie incluant microscopie électronique, microdissection au laser et banques de tumeurs; Unité d'interface clinique incluant PCR quantitatif, cytofluorométrie et tri cellulaire; Unité de biostatistiques.  Le CRCEO constitue évidemment une formidable plate-forme de recherche clinique et de formation dans ce domaine.  Le CRC offre encore des ressources d'animalerie de 10,000 pi.ca. avec enseignement afférent, des banques de tissus, une gamme d'instrumentation partagée, un réseau informatique haute-vitesse avec banque de logiciels et supercalculateur, auditorium multimédia, bibliothèque réseautée, service de photographie et graphisme, et secrétariat central.

 
 
 
 
CHUQ Université Laval