Profil

  • Chercheuse, Centre de Recherche du CHU de Québec-Université Laval, Axe oncologie, Membre régulier du Réseau Québécois de recherche en Soins PALliatifs et de fin de vie (RQSPAL) et de l'Équipe de Recherche Michel-Sarrazin en Oncologie psychosociale et Soins palliatifs (ERMOS), Professeure titulaire, Faculté des Sciences infirmières, Université Laval

Formations et expériences professionnelles

  • Infirmière, Ph.D. (psychologie)

Intérêts de recherche

  • Axe 1: Élaboration et évaluation d'interventions visant à augmenter la qualité de vie des personnes atteintes de cancer en phase de survie;
  • Axe 2: Modèles de soins centrés sur les personnes atteintes de cancer en phase de survie;
  • Axe 3: Interventions pour optimiser la gestion de stress des soignants qui accompagnent les personnes atteintes de cancer.

Impact de la recherche

Son domaine d'intérêt porte sur la survie au cancer et les soins centrés sur la personne atteinte. Elle s'intéresse au processus d'adaptation au cancer, et ce, tout au long de la trajectoire de la maladie. Ses travaux relèvent de la recherche clinique et évaluative. La recherche clinique propose notamment l'élaboration et l'évaluation d'interventions comme l'optimisation du soulagement des symptômes, la gestion de la détresse et la quête de sens. La recherche évaluative porte sur l'implantation de modèles de soins centrés sur la personne comme la navigation professionnelle en oncologie et le dépistage de la détresse des personnes atteintes du cancer. Elle développe par ailleurs des programmes de soutien aux soignants afin qu'ils soient mieux équipés pour composer avec cette détresse. La programmation comprend trois axes de recherche.

Pour nous joindre

  • Pavillon Ferdinand-Vandry, local 3485, 1050, av. de la Médecine,
  • Québec
  • Québec , Canada
  • G1V 0A6

Projets

Projet 1 - Élaboration et évaluation d'interventions visant à augmenter la qualité de vie des personnes atteintes de cancer en phase de survie

Dès le diagnostic de cancer, la personne atteinte par cette maladie fait face à de nombreux défis. Heureusement la survie au cancer s'améliore. Toutefois, la personne qui survit au cancer demeure souvent vulnérable. Elle peut présenter un éventail de besoins sur les plans physique, pratique, psychologique, social et spirituel.

Afin de trouver des façons novatrices de prendre en compte la globalité de la personne et de mieux répondre aux divers besoins, le premier axe propose trois volets: (1) élaborer et évaluer des programmes psychoeducatifs (PSE) afin de faciliter des transitions critiques sur le continuum du cancer; (2) mieux gérer la fatigue secondaire au cancer et (3) tester l'efficacité d'interventions psychosociales et spirituelles pour faciliter le processus d'adaptation au cancer.

Projet 2 - Modèles de soins centrés sur les personnes atteintes de cancer en phase de survie

Le second axe se concentre sur l'étude de modèles de soins basés sur les besoins des survivants et permettant un meilleur accès aux services de soutien. Il vise, entre autres, à préciser un modèle de soins centrés sur les besoins des survivants: la navigation professionnelle en oncologie, un rôle généralement délégué à une infirmière spécialisée en oncologie.

Il comprend actuellement trois volets: (1) définir conceptuellement le rôle de navigation professionnelle, (2) préciser les tâches dans le dépistage de la détresse et sa gestion et (3) préciser les compétences et les besoins de formation en matière de soutien psychosocial.

Projet 3 - Interventions pour optimiser la gestion de stress des soignants qui accompagnent les personnes atteintes de cancer

Malgré une survie qui s'améliore, le cancer demeure une cause de décès et cette maladie reste associée à la possibilité de mort. La transition entre la phase curative et la phase palliative demeure difficile, et pour les personnes atteintes de cancer et pour les soignants. Les soignants sont exposés à plusieurs facteurs de stress qui affectent leur satisfaction et leur bien-être et qui risquent de compromettre la qualité des soins.

Les travaux ont décrit 3 catégories de stresseurs liés à l'exercice infirmier en oncologie et ne soins palliatifs (SP) en fin de vie (organisationnels, professionnels et personnels) et permis l'élaboration d'un modèle conceptuel du stress au travail et le développement d'interventions visant à améliorer le bien-être et la satisfaction au travail. Les travaux en cours visent le développement d'interventions pour optimiser la gestion de stress et le développement personnel des soignants qui accompagnent les personnes atteintes de cancer lors de transitions difficiles. Cet axe comprend 2 volets: (1) élaborer des interventions pour gérer le stress et augmenter le sens au travail et (2) développer un modèle théorique du stress et du sens au travail en oncologie et en soins palliatifs de fin de vie

Équipe

Étudiant(e)s gradué(e)s

Marie-Ève Bélanger marie-eve.belanger.11@ulaval.ca

Auxiliaire(s) de recherche

Estelle Houguet,  Étudiante à la maîtrise en relations industrielles e.houguet@gmail.com
Alice Girouard,  Étudiante au baccalauréat en psychologie alice.girouard.1@ulaval.ca

Publications

Pubmed

Subventions

Consulter la fiche du VRRC