Des thématiques hautement collaboratives

 

Bien que présentées de façon distincte, les trois thématiques identifiées par les membres du CRC sont interreliées, complémentaires et unificatrices de l'ensemble des activités de recherche au sein de notre centre. À travers celles-ci, les membres du CRC voient une opportunité unique d'accroitre la synergie entre les secteurs de la recherche fondamentale, translationnelle et clinique, en mettant en place des ressources communes, en développant des méthodologies et des stratégies à la fine pointe des avancées scientifiques et technologiques qui permettront collectivement de faciliter le transfert des découvertes vers la clinique. Ces thématiques de recherche favoriseront les stratégies de prévention, les soins centrés sur le patient et sa trajectoire ainsi que le renforcement d’approches innovantes et ciblées permettant la mise au point de meilleurs outils de détection, de diagnostic, thérapeutique, pronostic et prédictif de réponse au traitement.

Lorsque pertinent et souhaitable, ces avancées feront l'objet de valorisations subséquentes, permettant ainsi au plus grand nombre d'y avoir accès. Ces objectifs de recherche permettront sans contredit d’établir de nouvelles collaborations intra et interthématiques qui contribueront à étayer chacune des thématiques déjà hautement collaboratives.

Découvrez nos thématiques

Mécanismes de l'oncogenèse et progression tumorale

Mécanismes de l'oncogenèse et progression tumorale

Cette thématique aborde la problématique du cancer sous différents angles: le stress cellulaire, la transduction des signaux, l’intégrité et la régulation du génome, ainsi que la biologie développementale. En utilisant différents modèles expérimentaux, allant de la levure à l’étude de sujets humains, les chercheurs œuvrant dans cette thématique visent à caractériser les différentes étapes menant à la transformation oncogénique, les mécanismes impliqués dans le processus métastatique, la découverte de nouvelles cibles thérapeutiques et de biomarqueurs ainsi que la conception de nouveaux médicaments.

Les membres du CRC contribuent notamment à une meilleure compréhension du rôle des voies de signalisation, des mécanismes de réparation de l’ADN et des facteurs de remodelage chromatinien. Ils abordent également la compréhension et le traitement du cancer en utilisant des stratégies à grande échelle telle la génomique, l'épigénomique, la protéomique, la métabolomique et la cellomique ainsi que l’approche intégrative de la biologie des systèmes, afin d’obtenir des renseignements à l’échelle globale de la cellule, du tissu et de l’organisme. En second lieu, l’établissement d’une corrélation entre les caractéristiques transcriptionnelles et épigénétiques des cellules pluripotentes nous permettra de préciser le rôle des cellules souches cancéreuses dans l’initiation, le maintien et la progression de la maladie. Les membres du CRC utilisent aussi le criblage génétique par perte-de-fonction couplé à l’analyse cellulaire à haut débit pour l'étude des caractéristiques cellulaires en temps réel ainsi que l’analyse protéomique intégrée permettant de mieux comprendre la dynamique de l’interactome signalétique dans la cellule cancéreuse. Enfin, ces approches incluent l'étude multiparamétrique des propriétés oncogéniques, structurales et métaboliques, ainsi que l’analyse des interactions protéiques et protéines-drogues.

Les résultats de ces recherches permettront l’identification et la caractérisation fonctionnelle de nouveaux oncogènes et suppresseurs de tumeurs, la découverte de nouveaux marqueurs, ainsi que le développement et la validation d’approches thérapeutiques innovantes afin d’améliorer le traitement de divers types de cancer et de freiner la progression cancéreuse.

Médecine personnalisée

Médecine personnalisée

La discipline de la médecine personnalisée est actuellement au cœur d’une révolution des soins en oncologie et pour laquelle plusieurs découvertes innovantes ont été mises à jour par les chercheurs du CRC. À travers cette thématique de médecine personnalisée en cancer, les chercheurs du CRC ont pour objectifs la mise au point de nouvelles thérapies ciblées, l’identification de biomarqueurs et de signatures moléculaires pour la prévention, la détection précoce, le diagnostic, le pronostic et le traitement du cancer. Les recherches ont également comme objectif, l’optimisation de la réponse thérapeutique tout en minimisant les risques d’effets indésirables associés à certains traitements. Ces recherches permettront d’adapter le traitement des personnes atteintes de cancer en évaluant les caractéristiques du patient de même que celles de la tumeur ou autres échantillons biologiques dont le tissu adjacent non tumoral et les fluides biologiques. Ainsi, ces biomarqueurs ou signatures permettront le dépistage précoce chez les populations à risque, de guider le choix du traitement et sa posologie, et de diriger le traitement vers des thérapies ciblées et adaptées à l’individu atteint du cancer. D’autre part, les chercheurs conçoivent également de nouveaux tests et outils pronostiques et théranostiques permettant de déterminer les cancers qui sont les plus susceptibles de réapparaître ou de récidiver et de guider le traitement adjuvant.

La découverte de nouveaux biomarqueurs et la mise au point de tests prédictifs et pronostiques novateurs est basée sur l’imagerie médicale ainsi que sur des approches ciblées  et des stratégies à grande échelle permettant l’analyse de la constitution génétique, des caractéristiques génomiques, transcriptomiques, épigénomiques, protéomiques, métabolomiques et radiomiques du patient et de sa maladie ainsi que l’intégration de ces informations. En effet, cette recherche translationnelle porte sur la caractérisation moléculaire des cancers grâce, entre autres, à la mise en place de biobanques de très grande qualité appuyées par un large éventail d’informations cliniques et démographiques. Parmi les nouveaux développements anticipés des recherches dans cette thématique, on compte la découverte de nouvelles cibles thérapeutiques, l’implantation en clinique des tests élaborés par les équipes du CRC ainsi que la mise au point d’essais cliniques de médecine personnalisée. Cette thématique promet donc de transformer les soins aux patients atteints du cancer en offrant des approches thérapeutiques plus ciblées alors qu’elle permettra de sensibiliser les individus aux stratégies de prévention.

Recherche clinique, psycho-­sociale, épidémiologique et organisationnelle

Recherche clinique, psycho-­sociale, épidémiologique et organisationnelle

La recherche clinique permet l’optimisation des pratiques cliniques et ultimement l’amélioration des soins pour le patient. Cette amélioration doit aussi souvent se baser sur de solides études épidémiologiques et organisationnelles. Ainsi, parmi les priorités pour les prochaines années, les membres du CRC œuvrant en recherche clinique continueront à développer des interventions innovantes visant à optimiser les plans de soins offerts aux personnes atteintes de cancer et en fin de vie et en tester l’efficacité et l’efficience dans les milieux de soins autour de deux axes principaux, soit la recherche clinique, incluant la recherche en oncologie psychosociale et en soins palliatifs, et l’organisation des services et des soins de santé. Ces recherches visent aussi à optimiser l’efficacité des thérapeutiques et à en diminuer les effets secondaires grâce à des essais cliniques randomisés. Des études sont également conduites pour identifier des facteurs de risque nutritionnels et des biomarqueurs associés à la survenue de cancer. Dans le cadre de cette thématique, nos chercheurs travaillent à augmenter l’accessibilité des patients aux interventions, notamment en développant et en testant des formats d’intervention plus facilement implantables dans différents milieux (par exemple, meilleur ratio coût-efficacité, interventions généralisables en milieu non universitaire et rural). Tous ces travaux sont effectués avec l'objectif d'accentuer les activités de transfert et d’application de nos découvertes auprès des utilisateurs des connaissances (patients, proches, cliniciens, chercheurs, intervenants, décideurs), notamment à travers la recherche coopérative.