22 janvier 2018

Bravo à Émilie Dubois, du laboratoire du Dr Jean-Yves Masson, qui a soutenu sa thèse le 11 janvier dernier!


Emilie Dubois
Étudiante au doctorat en biologie cellulaire et moléculaire

Étude des fonctions de la protéine FANCI via la caractérisation d'un nouveau modèle murin de l'anémie de Fanconi
Jeudi 11 janvier 2018, 9 h 30
CHU de Québec


Membres du jury : 

  • Jean-Yves Masson, Directeur de recherche 
  • Marc-Etienne Huot, Examinateur 
  • Francine Durocher, Examinatrice 
  • Fléchère Fortin, Examinatrice externe (Université de Sherbrooke) 

Madame Josée Lavoie, directrice des programmes en biologie cellulaire et moléculaire à la Faculté de médecine, à titre de présidente de la soutenance.

Affiche de la soutenance : http://bit.ly/AfficheEDubois

Résumé

On compte aujourd'hui plus de 2000 patients dans le monde affectés par l'anémie de Fanconi (AF). Cette maladie rare est causée au niveau cellulaire par un défaut de réparation d'un type très particulier de lésions de l'ADN : les pontages inter-brins (ou ICLs, pour Interstrand CrossLink). Ceux-ci peuvent compromettre la transcription et la réplication, et donc à long terme la survie cellulaire. Pour y faire face, plus d'une vingtaine de protéines sont impliquées dans la voie FA-BRCA, chargée de détecter et d'activer la réparation de ces lésions dangereuses pour la cellule. Au niveau macroscopique, les manifestations de l'AF sont vastes et pas systématiquement présentes, ce qui en complique le diagnostic : pancytonémie, malformations développementales congénitales et prédisposition à certains cancers.

Comme la plupart des symptômes ne sont pas spécifiques à l'AF, les enjeux et l'intérêt de son étude deviennent multiples. L'anémie de Fanconi offre un modèle d'étude particulièrement intéressant, qui permet d'explorer des mécanismes aussi variés que la cancérogenèse, l'hématopoïèse, la gamétogenèse et la réparation de l'ADN. Les connaissances sur le mécanisme moléculaire à proprement parler sont grandissantes, même si de nombreuses interrogations persistent. Parmi elles, le rôle précis du complexe ID2, formé des protéines FANCI et FANCD2, reste nébuleux. De plus en plus d'études décrivent des fonctions exclusives à FANCD2, laissant formuler l'hypothèse que la protéine FANCI pourrait elle aussi posséder ses propres rôles. Cependant, les études biochimiques ont certaines limites, comme par exemple l'impossibilité d'étudier in vitro des processus biologiques trop complexes. La création de modèles animaux peut être une solution.

Pour répondre aux interrogations portées sur les fonctions de la protéine FANCI, nous avons décidé de caractériser un nouveau modèle murin Fanci-/- et de le comparer à la souris Fancd2-/-, déjà décrite dans la littérature. Nos résultats indiquent d'une part plusieurs rôles épistatiques avec FANCD2 et d'autre part un rôle propre dans le cadre de la gamétogenèse.

En conclusion, cette thèse apporte un tout nouveau modèle animal pour étudier l'AF et plus spécifiquement FANCI. Elle apporte aussi les preuves physiologiques d'un rôle de FANCI indépendant au complexe ID2, ce qui viendrait nuancer le mécanisme biochimique actuellement établi.