07 février 2020

Journée internationale des femmes et des filles de science 2020


Le 22 décembre 2015, l'Assemblée générale de l'ONU a décrété le 11 février comme étant la Journée internationale des femmes et des filles de science. Dans le cadre de cette journée, nous vous invitons à découvrir la vision de quatre de nos chercheuses ainsi que de notre coordonnatrice scientifique au sujet de la place des femmes dans le domaine des sciences naturelles.

 

 

Lucie Jeannotte, Ph.D.

Chercheuse et professeure titulaire, Département de Biologie moléculaire, Biochimie médicale et Pathologie, Université Laval
Centre de recherche sur le cancer de l’Université Laval (CRC)
Axe Oncologie du Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval

 

Cliquez ici pour lire son témoignage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Josée N. Lavoie, Ph.D.

Chercheuse et professeure titulaire, Département de Biologie moléculaire, Biochimie médicale et Pathologie, Université Laval
Centre de recherche sur le cancer de l’Université Laval (CRC)
Axe Oncologie du Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval

 

Cliquez ici pour lire son témoignage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Amélie Fradet-Turcotte, Ph.D.

Chercheuse et professeure adjointe, Département de Biologie moléculaire, Biochimie médicale et Pathologie, Université Laval
Centre de recherche sur le cancer de l’Université Laval (CRC)
Axe Oncologie du Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval

 

Cliquez ici pour lire son témoignage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Anne-Marie Pulichino, Ph.D.

Coordonnatrice scientifique
Centre de recherche sur le cancer de l’Université Laval (CRC)
Axe Oncologie du Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval

 

Cliquez ici pour lire son témoignage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mélanie Laurin, Ph.D.

Chercheuse
Centre de recherche sur le cancer de l’Université Laval (CRC)
Axe Oncologie du Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval

 

Cliquez ici pour lire son témoignage.