16 avril 2018

Soutenance de thèse de Liang Zhong


Bravo à Liang Zhong, des laboratoires des Drs Jacques Huot et Martin Simard, qui a soutenu sa thèse le 6 avril dernier!

Étudiant au doctorat en biologie cellulaire et moléculaire MicroRNAs mediating E-selectin-dependent metastatic abilities of colon cancer cells and the signaling mechanisms behind their regulation

Vendredi 6 avril 2018, 14h
CHU de Québec Hôtel-Dieu de Québec /Auditorium St-Patrick

Membres du jury :

  • Jacques Huot, Directeur de recherche
  • Martin Simard, Codirecteur de recherche
  • Guy Poirier, Examinateur
  • Marc-Étienne Huot, Examinateur
  • Jason Fish, Examinateur externe (Université de Toronto)

Madame Josée Lavoie, directrice des programmes en biologie cellulaire et moléculaire à la Faculté de médecine, à titre de présidente de la soutenance.

Affiche de la soutenance : bit.ly/AfficheLZhong

Résumé :

L'extravasation des cellules cancéreuses circulantes est la clef de la dissémination métastatique qui est initiée par l'adhérence de cellules cancéreuses aux cellules endothéliales vasculaires. Elle nécessite l'interaction entre les récepteurs d'adhérence comme E-sélectine sur les cellules endothéliales et leurs ligands sur les cellules cancéreuse. Notamment, E-sélectine influence le potentiel métastatique des cancers du sein, de la vessie, de l'estomac, du pancréas et du côlon, des leucémies et lymphomes. Ici on montre que l'expression de E-sélectine est ciblée par deux groupes distinctifs de microRNAs (miRNAs); i.e. miR-31, qui cible directement le mRNA de E-sélectine, et miR-146a et -181a/b, qui répriment l'expression de E-sélectine, indirectement en ciblant la voie de NF-κB en amont. La voie des MAP kinases joue un rôle pivot dans la transcription de deux de ces miRNAs en réponse à l'IL-1β, étant donné que p38 et JNK contrôlent la transcription de miR-31, et que p38, ERK et JNK médient la transcription de miR-146a. Les facteurs de transcription en aval des MAP kinases, GATA2, c-Fos et c-Jun, modulent la transcription de ces deux miRNAs. L'inhibition de p38 augmente l'activité de NF-κB au moins partiellement par miR-146a. L'inhibition de p38 augmente aussi l'expression de E-sélectine au niveau post-transcriptionnel en diminuant miR-31. En réponse à l'IL-1β, p38 MAP kinase réprime donc l'expression de E-sélectine aux niveaux transcriptionnel et post-transcriptionnel via miR-146a et miR-31, respectivement. Ces résultats révèlent un nouveau mécanisme par lequel p38 inhibe l'expression de E-sélectine par les miRNAs suivant une stimulation pro-inflammatoire. L'inhibition de E-sélectine médiée par miR-31/-146a diminue le potentiel métastatique de cellules de cancer du côlon en réduisant leur adhérence à l'endothélium, et leur migration transendothéliale. Ces résultats soulignent pour la première fois que les miRNAs médient l'extravasation des cellules du cancer du côlon dépendante de l'E-sélectine.