Profil

  • Chercheur Principal, Unité de Recherche en Génomique Transcriptionnelle
  • Chaire de Recherche du Canada en Génomique Transcriptionnelle
  • Chercheur, Centre de Recherche sur le Cancer de l’Université Laval
  • Chercheur, Centre de Recherche du CHU de Québec - Université Laval
  • Professeur Adjoint, Département de biologie moléculaire, biochimie médicale et pathologie, Faculté de Médecine, Université Laval

Formations et expériences professionnelles

  • Postdoctorat en génomique fonctionnelle, Whitehead Institute, MIT
  • Doctorat en biologie moléculaire, Université de Montréal

Intérêts de recherche

  • Mécanismes moléculaires de la régulation transcriptionnelle
  • Épigénomique et Bioinformatique

Impact de la recherche

Des défauts dans les mécanismes moléculaires régulant l’expression des gènes sont à la base de plusieurs maladies allant des syndromes développementaux aux cancers. L’utilisation d’approches globales nous permet de mieux comprendre ces maladies.

Pour nous suivre

Pour nous joindre

  • 9 rue McMahon
  • Ville de Québec
  • Québec , Canada
  • G1R 2J6

Projets

Thématique

Le contrôle du programme d’expression des gènes est au cœur de plusieurs maladies. Chaque cellule possède sa propre identité malgré un matériel génétique commun. C’est le programme d’expression des gènes spécifique à chaque cellule qui détermine son rôle dans l’organisme. Malheureusement, une altération de ce programme entraîne habituellement des conséquences désastreuses pour la cellule. Cette problématique touche aussi bien une maladie comme le cancer que certains syndromes développementaux.

Un débalancement dans le programme d’expression des gènes change le fonctionnement de la cellule. Ce nouveau programme lui dicte un nouveau rôle, en plus d’altérer ses anciennes fonctions. Actuellement, les approches thérapeutiques se concentrent sur la suppression des cellules défectueuses ou sur le traitement des symptômes associés à la maladie. Corriger le défaut moléculaire à la base du développement de la maladie représente un défi important que devra relever la recherche biomédicale. À la base, si le programme d’expression des gènes peut être contrôlé, toutes nos cellules, saines ou malades, peuvent également l’être.

Projet 1 - Contrôle du programme d’expression tissu-spécifique

La relation entre l’organisation du génome et le programme d’expression des gènes n’est pas bien comprise, mais nous savons qu’elle est essentielle pour le maintien de l’homéostasie cellulaire. Dans chaque cellule, une organisation chromosomique et chromatinienne unique est mise en place pour permettre l’expression précise d’un groupe de gènes. En utilisant les cellules souches embryonnaires ainsi que les cellules cancéreuses comme modèles d’étude, nous tentons d’élucider les règles transcriptionnelles sous-jacentes à cette expression tissu-spécifique. Par exemple, nous avons démontré que NIPBL, le complexe Mediator ainsi que le complexe Cohesin stabilisent les boucles d’ADN entre l’enhancer et le promoteur des gènes actifs. Ce projet de recherche multidisciplinaire intègre la génétique, la génomique, la biochimie et la biologie moléculaire dans le but de comprendre la connexion entre la structure des chromosomes et la transcription.

Projet 2 - Maintenance du programme d’expression lors de la division cellulaire

Les chromosomes sont une structure extrêmement dynamique, car ils doivent contrôler la réplication, la condensation, la ségrégation, la transcription en plus de maintenir l’intégrité du matériel génétique durant le cycle cellulaire. Par exemple, les cellules souches embryonnaires ont la capacité de s’auto-renouveler indéfiniment en plus de contribuer à la formation de la majorité des tissus embryonnaires. Donc, une cellule souche doit dupliquer de façon parfaite son programme d’expression des gènes pour produire des cellules filles identiques. Nos résultats ont démontré que les protéines de la famille SMC (Structural Maintenance of Chromosome), cohesin et condensin, coordonnent le programme d’expression avec les changements chromosomiques observés durant le cycle cellulaire. Ces recherches s’inscrivent dans le but de comprendre le fonctionnement de la mémoire cellulaire du programme d’expression des gènes.

Équipe

Équipe de recherche en génomique transcriptionnelle

Professionnel(le)s de recherche

Maxime Côté,  MSc Cote.Maxime@crchudequebec.ulaval.ca Projets :
  • Lab manager
Michèle Fournier,  PhD michele.fournier@crchudequebec.ulaval.ca Projets :
  • Transcription et Cancer
Éric Fournier Fournier.Eric.2@crchudequebec.ulaval.ca Projets :
  • Bioinformatique

Étudiant(e)s gradué(e)s

Imène Boudaoud,  Candidate au doctorat imene.boudaoud.1@ulaval.ca Projets :
  • Transcription et syndromes développementaux
Claire Hamela,  Candidate au doctorat claire.hamela.1@ulaval.ca Projets :
  • Cellules souches et transcription
Gaëlle Bourriquen,  Candidate à la maitrise gaelle.bourriquen.1@ulaval.ca Projets :
  • Transcription et résistance endocrinienne dans le cancer
Romain Villot,  Candidat au doctorat (co-direction Dr Mathieu Laplante) romain.villot@criucpq.ulaval.ca Projets :
  • Métabolisme et Transcription

Alumni

  • 2013
  • Camille Dupuis-Brousseau (camille.dupuis-brousseau.1@ulaval.ca)
  • 2014
  • Marianne Sabourin-Félix (marianne.sabourin-felix.1@ulaval.ca)
  • Thiéry De Serres-Bérard (thiery.de-serres-berard.1@ulaval.ca)
  • Vanessa Théberge (vanessa.theberge.1@ulaval.ca)
  • 2015
  • Fabien Lamaze (fabien.lamaze@gmail.com)
  • Béatrice Choi (beatrice.choi@outlook.com)

Publications

Pubmed

Autres

Subventions

Consulter la fiche du VRRC