Profil

  • Professeur, Département de Chirurgie, Faculté de Médecine, Université Laval
  • Chercheur, Centre de Recherche sur le Cancer de l’Université Laval
  • Chercheur, Centre de Recherche du CHU de Québec, Axe Oncologie
  • Chercheur, Laboratoire d’Uro-Oncologie Expérimentale
  • Uro-Oncologue, Service d’Urologie, CHU de Québec

Formations et expériences professionnelles

  • Doctorat en Médecine (Université de Sherbrooke),
  • Spécialisation en Urologie (Université Laval)
  • FRCSC (Royal College of Physicians and Surgeons of Canada),
  • Spécialisation en Uro-Oncologie (Memorial Sloan-Kettering Cancer Center New York, NY)

Intérêts de recherche

  • Urologie et oncologie
  • Cancer de la vessie, de la prostate, et du rein
  • Identification, caractérisation et validation de biomarqueurs
  • Polymorphismes génétiques
  • Recherche clinique et innovations chirurgicales

Impact de la recherche

La recherche effectuée par le Groupe de Recherche du Laboratoire d’Uro-Oncologie Expérimentale vise globalement à améliorer le diagnostic, le pronostic et la thérapie des cancers urologiques (vessie, prostate et rein).

Pour nous suivre

Pour nous joindre

  • 10, rue McMahon
  • Québec
  • Québec , Canada
  • G1R 3S1

Projets

Thématique

Nos recherches touchent des aspects variés allant de l’analyse et de la modulation des habitudes de vie (e.g. diète, activité physique etc..) pour la prévention et le contrôle du cancer, au développement de nouvelles approches diagnostiques et pronostiques basées sur la découverte et l’évaluation de différents biomarqueurs ou polymorphismes capables de prédire l’évolution des cancers ou leur réponse aux traitements de chimiothérapie, radiothérapie ou immunothérapie, la caractérisation d’antigènes tumoraux et le développement de nouvelles approches immunothérapeutiques des cancers urologiques par des méthodes combinant l’immunologie et la biologie moléculaire et l’analyse de l’efficacité de nouvelles médications ou modalités thérapeutiques dans le cadre d’essais cliniques.

Projet 1 - La Biobanque Procure du cancer de la prostate au Québec

Le cancer de la prostate est le premier en incidence et la 3ième cause de décès par cancer chez l'homme au Canada. Son incidence augmente sans cesse. La recherche vise l'amélioration de la prévention, de la détection et du suivi du cancer. Cependant le manque d'outils adéquats freine souvent les avancées scientifiques. À cet effet, nous participons à la collecte de données et de biospécimens provenant de patients avec cancer localisé de la prostate afin de créer une biobanque pan-provinciale, opérationnelle à 4 sites (CHUQ, CHUM, CHUS, Centre de santé McGill) depuis 2007. Les participants à la Biobanque Procure sont recrutés lors d'une prostatectomie. Ils signent un formulaire de consentement approuvé par un comité d'éthique et complètent un questionnaire socio-démographique et sur leurs habitudes de vie et exposition environnementale. Des biospécimens (sang, sérum, plasma, couches lymphocytaires, urine, prostate, ADN et ARN sanguins) sont systématiquement traités et entreposés congelés à chacun des sites, selon des procédures normalisées de fonctionnement. Par la suite les patients sont suivis annuellement (collecte de sang et d'urine, questionnaire de suivi). La Biobanque inclut des spécimens provenant d'environ 2000 patients, disponibles pour la communauté scientifique (www.procure.ca/biobanque/).

Projet 2 - Le profil immunologique en tant qu’approche pour prédire l’évolution des cancers de prostate

Lors du diagnostic d'un cancer de prostate, les caractéristiques cliniques et pathologiques telles le stade, le score de Gleason, le niveau d'APS pré-traitement, sont les principaux éléments permettant d'évaluer l'importance de la maladie et la probabilité de récidive. Cependant, ce cancer est très hétérogène et des patients présentant des caractéristiques cliniques et pathologiques similaires pourront connaître des évolutions totalement différentes. De nouveaux outils sont donc essentiels pour améliorer le pronostic des cancers de prostate et personnaliser les traitements. La valeur pronostique des infiltrats de cellules immunes dans les cancers est de plus en plus reconnue et un immunoscore a été proposé comme nouvel outil de classification des cancers. Dans le cancer colorectal, la caractérisation de l'infiltrat lymphocytaire dans les tumeurs prédit plus efficacement leur évolution que les méthodes standards. Le présent projet explore donc le potentiel du profil immunologique des tumeurs de prostate à prédire la récidive biochimique en :

  • Identifiant un profil d'infiltration de cellules immunes associé à la récidive biochimique
  • Caractérisant un profil d'expression de gènes de la réponse immune, pour améliorer l'outil pronostique

Projet 3 - Polymorphismes associés au métabolisme des carcinogènes de la cigarette et récidive du cancer de la vessie

La cigarette est le principal facteur de risque connu du cancer de la vessie étant relié à au moins 50% des nouveaux cas. Plusieurs carcinogènes ont été identifiés dans la fumée de cigarette. Des voies de détoxification telles celles de la glutathion S-transférases (GST) et de l'uridine-diphospho-glucurosyl-transférase (UGT) font subir une biotransformation à ces carcinogènes. Des polymorphismes ont été identifiés parmi les gènes des familles GST et UGT. Nous étudions l'association entre l'exposition au tabac, la présence de certains polymorphismes de gènes de détoxification et le risque de récidive de patients atteints de cancer superficiel de la vessie.

Projet 4 - Recherche clinique en oncologie urologique

Le Centre de Recherche Clinique et Évaluative en Oncologie occupe une place importante au sein du CHU de Québec - L'Hôtel-Dieu de Québec, un centre médical de référence tertiaire rattaché à la Faculté de médecine de l'université Laval et jouant un rôle primordial en cancérologie.

La recherche urologique-oncologique au CRCEO s'organise autour de trois grandes vocations : la recherche fondamentale permettant d'aboutir à des progrès significatifs et des découvertes innovantes; l'axe épidémiologique visant à analyser le rôle des facteurs susceptibles d'influencer l'incidence des phénomènes de santé; et finalement, les essais cliniques qui sont la pierre angulaire des objectifs de notre équipe car la complexité et la gravité des pathologies et conditions cliniques rencontrées dans notre centre requièrent l'expertise de nos chercheurs mais aussi les technologies et nouveautés apportées par l'infrastructure de recherche pharmacologique.

Nos chercheurs-cliniciens visent à optimiser les thérapies, accroître les connaissances entourant la prévention, développer les procédures diagnostiques, interventions préventives et protocoles de chirurgie, en plus d'élargir et d'analyser l'éventail d'options médicamenteuses offert par l'industrie dans le but ultime de personnaliser le suivi clinique des patients atteints d'un cancer urologique.

Équipe

Groupe de recherche du Laboratoire d’Uro-Oncologie Expérimentale:

Professeurs associés

Hélène LaRue,  PhD helene.larue@crhdq.ulaval.ca
Alain Bergeron,  PhD alain.bergeron@crhdq.ulaval.ca

Professionnel(le)s de recherche

Hervé Brisson,  MSc herve.brisson@crhdq.ulaval.ca
Hélène Hovington helene.hovington@crhdq.ulaval.ca

Stagiaires de recherche

Turki Alamri,  MD talamri@yahoo.com

Infirmier(ère)s de recherche

Hélène Dombrowski helene.dombrowski@crhdq.ulaval.ca
Céline Veilleux

Coordonnateur(trice)s de recherche

Publications

Pubmed

Subventions

Consulter la fiche du VRRC